Envoyez votre lettre, c'est le temps de vous faire entendre

La viande des bêtes tuées rituellement n'est pas forcément labellisées

Copier-coller la lettre et l'envoyé aux destinataires suivants


 
Écrire à la première ministre du Québec  FORMULAIRE: https://www.premier-ministre.gouv.qc.ca/premier-ministre/joindre-pm/courriel.asp

Ministre de l’Agriculture, M. François Gendron du MAPAQ
ministre@mapaq.gouv.qc.ca

 

Objet: Abattage rituel

Madame, Monsieur,

Je vous écris pour attirer votre attention sur le développement du secteur halal et casher dans notre pays, qui porte atteinte et à la liberté de conscience, à la liberté de travailler, au respect de la loi de 1990 et au respect dû aux animaux que nous ne devons pas faire souffrir inutilement. En effet, l’animal abattu selon le rite musulman doit être saigné vivant et, pour être sûr qu’il soit vivant, il doit être conscient, ce qui l’amène à endurer une grande souffrance pendant les nombreuses minutes de l’agonie. Il ne faut pas oublier, non plus, que la bête sacrifiée doit l’être par un musulman ou un Rabbin, ce qui implique que les abattoirs ont embauché des employés en fonction de leur religion.

La pratique consistant à abattre les animaux sans étourdissement préalable est inacceptable, quels qu’en soient les motifs. Le Québec s'est doté d'une loi sur l'abattage sans cruauté. L’article 4 de la Loi sur l’abattage sans cruauté, prévoit qu’un «animal»destiné à l’alimentation ne sera pas abattu à moins d’avoir été rendu inconscient». Il est remarquable, par contre que dans l’article 6.4.2.2. du Règlement sur les aliments comprenant les abattoirs du Québec, on mentionne que «la saignée doit être pratiquée seulement après l’insensibilisation» néanmoins, une dérogation est accordée au nom de la liberté de culte dans les cas d’un égorgement rituel (HALAL-Casher). Il est étonnant que nos lois se contredisent en manière de cruauté et fassent deux poids deux mesures. Pourquoi adopter des mesures pour minimiser la souffrance des animaux au moment de l’abattage si on peut en être exempté pour motifs religieux ? Une telle exemption rend ces mesures complètement inutiles.

Or, l’examen de la pratique de l’abattage rituel dans notre pays fait apparaître que la proportion d’animaux qui ne sont pas étourdis avant leur saignée dépasse de beaucoup les besoins des seuls consommateurs concernés. En réalité, une part importante des viandes issues d’un abattage rituel est commercialisée dans le circuit traditionnel sans qu’il soit fait mention de cette caractéristique. Environ 30% de la viande halal sortant des abattoirs québécois n'est pas destinée à la clientèle musulmane. Le consommateur qui achète une viande ne sait pas dans quelles conditions l'animal qu'il consomme a été abattu. Ce qui inquiète le consommateur, c'est que cet abattage sans étourdissement est autorisé à titre d'exception à des fins de pratiques rituelles qui tend à devenir la règle dans de nombreux abattoirs, pour des raisons économiques et pratiques et il dépasse largement le cadre de la consommation religieuse et arrive dans nos assiettes par voie de commercialisation sans étiquetage ni label. "Les abattoirs ont franchi les limites du licite et de l'acceptable. L'exception est devenue une règle et les animaux en sont les premières victimes.

Voici madame la première ministre et monsieur le ministre des articles de presse qui corroborent cette affirmation (1):

La viande des bêtes tuées rituellement n'est pas forcément labellisée!

Articles de presse:

Journal de montréal

Abattoir Jacques Forget, à Terrebonne
Pourquoi autant abattre rituellement?
Réponse: «Parce que c’est bien plus facile de n’utiliser qu’une seule méthode dans l’abattoir. On n’a pas à séparer ce qui est halal de ce qui ne l’est pas», répond André Forget, directeur de l’Abattoir Jacques Forget, à Terrebonne. À cet endroit, tout le bœuf et l’agneau sont égorgés sans avoir été insensibilisés. «Environ 70% de notre production est vendue pour la communauté musulmane. Le reste va dans le réseau des supermarchés, sans étiquetage spécifique», dit M.Forget.

En mars dernier, une autre visite du Journal, cette fois-ci à l’abattoir Nutri-Cailles de Sainte-Hélène-de-Bagot, a permis de constater que l’ensemble des 12000 volailles y était égorgé de façon rituelle par un musulman.

Article du Huffington Post Québec
Olymel et l'abattoir de Saint-Damase
La totalité des poulets Olymel provenant de Saint-Damase sont abattus selon les rites musulmans. Toutefois, selon l'entreprise, il est inutile de l'identifier sur l'emballage. «Ce n’est pas nécessaire», estime le porte-parole d'Olymel, Richard Vigneault, puisque « ça ne change rien à la nature du produit ». Il ajoute que le procédé respecte les exigences de l'Agence canadienne d'inspection des aliments et que «si les clients ne le réclament pas, on n’a pas à le commercialiser sous l’étiquette halal». (À noter qu'à Olymel les poulets sont électrifiés avant).

L’Association des viandes halal, qui octroie les certificats d’authenticité, exige que des employés de religion musulmane participent tous les jours aux opérations d’abattage. «On a demandé à ces gens-là de mettre quelqu’un devant la machine avant de la mettre en route, de prononcer le nom d’Allah et de mettre deux ou trois personnes après l’égorgement pour voir s’ils étaient égorgés correctement», raconte le fondateur de l'Association, Abdelhamid Aouchiche. Trois inspecteurs musulmans s'affairent même à visiter les installations à l'improviste pour surveiller que tout le processus soit respecté, des conditions acceptées par les abattoirs qui signent le contrat.

MAPLE LODGE
Sept autres entreprises se seraient ainsi conformées selon la liste fournie par l’Association, dont un autre géant, Maple Lodge. Là aussi, le procédé d'abattage de volailles serait reconnu, peu importe la religion du consommateur.

Les viandes métropolitain
Le distributeur des Viandes Métropolitain à Montréal, Samih Bahsoun, explique que pour réduire les coûts, les abattoirs qui font du halal convertissent toute leur production. M. Bahsoun a d'ailleurs convaincu les anciens dirigeants de l'abattoir Avicomax de Drummondville de se tourner exclusivement vers le rituel d'abattage manuel, le plus strict de l'islam. «Ils mettent le logo halal quand c'est nécessaire, mais tous leurs poulets sont halal. Ça coûte moins cher de faire comme ça. C'est comme ça dans la plupart des abattoirs qui font du halal.»

Il est étonnant de constater que l'exception est devenue la règle dans les abattoirs, la moitié (18 sur 36 ) des abattoirs québécois répertoriés sous inspection fédérale pratiquent l'abattage religieux rituel.

Voici les dernières statisques du MAPAQ et de L'ACIA ( LaPresse oct 2012)

  1. Parmi les 10 abattoirs québécois de bovins et de veaux sous juridiction fédérale: - 9 font l'abattage rituel halal - 6 font l'abattage rituel casher. Parmi les 14 abattoirs québécois de volaille sous juridiction fédérale: - 6 font l'abattage rituel halal - 1 fait l'abattage rituel casher (2)

Par ailleurs, pour des raisons éthiques parfaitement légitimes, le consommateur sensible à la protection des animaux a le droit de ne pas vouloir consommer de viandes issues de la souffrance animale. Comme vous devez le savoir, des études scientifiques et des rapports publics corroborent les affirmations des organisations de protection animale http://rituel.jimdo.com/études-et-rapports/

Citation: « Il faut interdire les douleurs évitables » : La biologiste s'insurge contre ceux qui prétendent que l'abattage rituel n'est pas plus douloureux. « Les preuves scientifiques sont mondialement reconnues ». Aurélia Warin-Ramette, Protection mondiale des animaux de ferme (3)

La place de l’animal est devenue une préoccupation de la société civile. La prise en compte de son bien-être devient une question éthique grandissante qui engage notre responsabilité collective (quant aux choix de société) mais également individuelle (quant à nos choix de consommation).

A minima, je demande donc que l’étiquetage de la viande (ou d’une préparation contenant de la viande) comporte obligatoirement la mention du mode d’abattage, afin que le droit à l’information du consommateur soit respecté. Par conséquent, il apparaît aujourd’hui indispensable de rendre obligatoire l’apposition de la mention du mode d’abattage sur l’étiquetage. L’exigence de transparence interdit de continuer à dissimuler aux consommateurs cette caractéristique.

A terme, je réclame la généralisation de l’étourdissement de tous les animaux avant leur abattage, sans exception aucune. Je réclame donc la levée de l'exception légale qui autorise les abattages rituels des animaux conscients.

L'étourdissement pour tous
Halal, n'est absolument pas incompatible avec l'étourdissement avant l'abattage!

L'abattage rituel peut se dérouler avec étourdissement, comme cela se fait dans de nombreux pays déjà : Autriche, Australie, Nouvelle-Zélande, Malaisie, Danemark, Finlande, Estonie, Suisse, Pologne... Le cadre religieux de l'abattage rituel ne doit pas servir de prétexte ou d'alibi au non-respect des exigences réglementaires. Même selon l'imam Marzougui Habib, de l'Association des viandes halal, pour le rituel halal, le processus d'abattage pour produire de la viande halal peut être concilié sans problème avec les techniques d'insensibilisation en vigueur dans l'industrie. « Ce qui est important pour nous, c'est que l'animal doit être vivant au moment où il est égorgé. Mais s'il est insensibilisé, ce n'est pas grave. » — Marzougui Habib, imam. http://rituel.jimdo.com/sans-étourdissement-obligatoire/

Pour toutes ces raisons, je vous demande instamment d’intervenir dans ce dossier et de faire valoir mes droits dans la charte des valeurs!

Avec mes remerciements anticipés, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations respectueuses.

VOTRE NOM, ADRESSE, VILLE, CODE POSTAL, COURRIEL

Références et sources:
1- http://www.journaldemontreal.com/2012/10/19/trois-fois-trop-d-halal
http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/03/13/viande-halal-abattoir-dumont_n_1341572.html
2- http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201210/26/01-4587288-un-abattoir-halal-de-kahnawake-echappe-a-toute-surveillance.php
3- http://infojdem.com/2012/10/halal_jour1/index.html?categorie=v2

Écrire commentaire

Commentaires : 0